Comment est née l’idée du Festival ?

En 2017, cela fait une dizaine d’années que Martine Bréson, journaliste à Radio France, se passionne pour la photo. Avec un but : montrer son travail. Le parcours est semé d’embuches mais elle résiste et réussit. Cela lui fait prendre conscience que d’autres se trouvent dans la même situation.

 

Elle décide donc de créer un festival qui permettrait non seulement de montrer le travail des photographes amateurs mais aussi qui les aiderait à présenter leurs images (format, tirage, encadrement) et cela pour une participation financière extrêmement réduite.

Un coup de cœur pour
Fère-en-Tardenois

Pour monter ce festival il fallait une petite ville avec un vrai centre-ville, des salles et un intérêt pour l’art en général. Il fallait aussi une maison assez grande pour y faire l’épicentre de ce festival avec possibilité de transformer des pièces en galeries photos. Fère-en-Tardenois (Aisne), ville natale de la sculpteure Camille Claudel, avait toutes ces qualités. Martine Bréson s’y installe, sa maison deviendra le bureau du FIPA.


En 2017, elle fait un test en proposant une exposition personnelle de 300 photos. Le public répond présent, c’est un succès. Elle lance alors le FIPA et, en parallèle, elle crée (avec trois amies) une association intitulée « Les amis du FIPA » pour le soutenir. 
La première édition du FIPA a eu lieu le deuxième week-end de juin 2018.  

C’est quoi le FIPA ?

Le festival international de la photo amateur de Fère-en-Tardenois propose aux photographes non professionnels d’exposer leurs photos. Aujourd’hui, tout le monde peut faire des photos. Mais ceux qui veulent aller plus loin, qui ont du tallent et qui veulent montrer leur travail se trouvent souvent confrontés à de nombreuses difficultés. Imprimer, encadrer, trouver une salle, accrocher : c’est très compliqué et souvent très cher pour un photographe amateur. Et du coup, la plupart du temps, ils renoncent à se lancer. 


Le FIPA est là pour les encourager et les mettre en avant en leur permettant d’exposer leurs photos dans de très bonnes conditions. Le FIPA propose aux photographes sélectionnés d’imprimer et d’encadrer leurs photos pour un prix modiques et de les monter au public au cours d’un festival qui a lieu tous les deuxièmes week-end de Juin à Fère-en-Tardenois. Les photos peuvent être exposées dans les cinq salles municipales, les deux salles du bureau du festival mais aussi dans les vitrines des commerçants et sous forme d’affiches sur les grilles de la mairie, dans son jardin et sur les murs et les trottoirs de la commune qui se transforme durant deux jours en une immense galerie photo.

L’association des Amis du FIPA

Comme de nombreuses associations artistiques ou musées, le FIPA s’appuie sur une association : « Les Amis du FIPA » dont Martine Bréson est la présidente d’honneur. Pour être exposé au Festival il faut être membre de cette association dont l’adhésion annuelle a été fixée à 2 euros pour permettre à tous de participer.


Cette association a pour but de soutenir le FIPA, de l’aider à l’organiser, de le faire fonctionner et de lui donner une notoriété dans le monde entier. Les membres de l’association pourront exposer leurs photos sélectionnées et ils seront invités au vernissage, à la soirée du festival et ils peuvent bénéficier d’une réduction sur le prix de vente des photos exposées au FIPA.